Vers un nouveau théâtre

Incontestablement le genre littéraire dont la réussite offre le plus de gloire aux gens de lettres, le théâtre français hérite du prestige des grands noms du siècle précédent, Corneille, Racine, Molière, mais exige du coup à leurs successeurs un renouvellement des genres. En effet, comment écrire une comédie après Molière, ou une tragédie après Racine ? Les réponses foisonnent : plus de 12 000 nouvelles pièces sont montées entre 1700 et 1789. Au Théâtre-Italien, Marivaux va capter le public avec des pièces où brillent l'esprit et le langage mais où le courant sentimental permet une exploration psychologique nuancée des personnages. Voltaire restera le chef des auteurs tragiques (il meurt pendant un retour triomphal à Paris où il est couronné sur la scène de à la Comédie française). Le siècle verra aussi la naissance d'un nouveau " genre intermédiaire ", le " genre sérieux " ou drame, situé à mi-chemin entre la tragédie et la comédie classiques. Etroitement identifié au mouvement philosophique, le drame propose une esthétique réaliste et surtout un but moral : de toucher les spectateurs et renforcer le sentiment communautaire. " Celui qui ne sent pas augmenter sa sensation par le grand nombre de ceux qui la partagent, a quelque vice secret, " écrit Diderot dans la préface d'une de ces pièces. Le théâtre devient alors le lieu pour rêver un monde où les préjugés et la superstition cèderont la place à la raison et la vertu. Le drame suscitera maintes controverses. A la veille de la Révolution, Beaumarchais offre des comédies où " l'ancienne et franche gaieté " s'allie à la critique sociale.

Quelques exemples……
Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux 1688-1763). La double inconstance (1723) ; Le jeu de l'amour et du hasard (1730). Marivaux fut aussi romancier à succès avec La Vie de Marianne (1731-41) et Le Paysan parvenu (1735-36).

Denis Diderot, Le Fils naturel, accompagné d'un texte théorique capital, Les Entretiens sur le Fils naturel, 1757 ; Le Père de famille, accompagné du Discours sur la poésie dramatique, 1758.

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Le Barbier de Séville (1775) ; Le Mariage de Figaro (1784) ; La mère coupable (1792). Cette dernère pièce termine la " trilogie " de Figaro et la famille Almaviva ; c'est un drame qui a lieu à Paris sous la Révolution.

Des femmes auteurs ont aussi réussi sur la scène française ; à noter surtout Isabelle de Graffigny, dont la Cénie (1750) influence les théories dramatiques de Diderot. (Graffigny est aussi une romancière " best-seller " de l'époque avec Les Lettres d'une Péruvienne, 1747). Olympe de Gouges, auteur sous la Révolution de la Déclaration de droits de la femme (1791) a écrit plusieurs pièces, dont L'Heureux naufrage (1789), une pièce anti-esclavagiste.

JCH

(Image d'un scène de Phaëton de Jean-Baptiste Lully, 1709.
Disponible du " Lully Navigation Nexus " en ligne à http://www.unt.edu/lully/nexus.html