LE MOYEN AGE LA RENAISSANCE LE LE XVIII SIECLE LE XIX SIECLE LE XX SIECLE

Chronologie du Moyen Age:

476 Fin de l'Empire Romain d'Occident. Début du millénium médiéval.
813 Concile de Tours. L'Eglise exige que les predications soient énoncées en langue vulgaire ("in linguam rusticam romanam") non plus en latin, pour assurer que le peuple largement illettré les comprenne. La Concile met en relief ainsi le clivage déjà important entre le latin et ce qu'on appelle le gallo-roman, langue qui deviendra à travers des siècles le français.
800 Charlemagne, roi des Francs, est couronné empereur du Saint Empire Romain à Rome.
842 Serments de Strasbourg. Le document linguistique le plus ancien conservé relatif aux origines de la langue française. Deux petits-fils de Charlemagne, Louis le Germanique et Charles le Chauve, scellent une alliance contre leur frère aîné, Lothaire, héritier de la Lotharingie, le royaume intermédiare entre celui de Louis (la zone germanique) et celui de Charles le Chauve (la zone française). Les Serments se composent de quatre petits textes: deux en roman, langue transitionnelle et deux autres en dialecte germanique. Ainsi, les frères s'expriment chaque fois dans la langue de l'autre alors que les soldats parlent leur langue spontanée. C'est le signe d'une relative hétérogénéité culturelle des royaumes, marqué par un clivage linguistique. Les Serments signalent également la constitution de deux blocs idéologiques; le Regnum (futur royaume de France) et l'Imperium (le Saint Empire Romain fondé en 800 par Charlemagne qui se présente comme l'héritier chrétien de l' Empire Romain).
843 Traité de Verdun. Cet accord de nature politique dressé entre les trois petits-fils de Charlemagne (mort en 814) marque la partage définitive d'une grande partie du continent européen. Charles le Chauve contrôlera la Francie occidentale (la France), Louis le Germanique prendra la Francie orientale (la Germanie), et Lothaire recevra la Lotharingie (la Lorraine, la Bourgogne, la Provence, l'Italie). Cette division marque de manière générale les frontières nationales futures de ces pays.
ca 880 Cantilène de Sainte Eulalie. Ce texte métrique anonyme en gallo-roman signale encore des évolutions linguistiques. L'Eulalie, texte religieux, est composé en langue d'oïl: le terme oïl singifie oui dans les dialectes nombreux du nord de la France médiévale, par contraste avec les textes en langue d'oc, écrits dans les dialectes du sud du pays.
ca 1050 La Vie de St. Alexis. Ce fragment en gallo-roman représente la littérature hagiographique (narration des vies de saints) et nous aide à identifier l'état de la langue d'oïl vers l'an 1000.
1066 Conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie. C'est à la Bataille d'Hastings que Guillaume vainc les armées anglaises sous Harold, supposé héritier du trône du roi'Edouard d'Angleterre. La Tapisserie de Bayeux, une grande broderie fabriquée peu après en France, raconte par des images commentées en latin les événements, dès l'embarquement d'Harold jusqu'au 14 octobre 1066, journée de la bataille qui rend Guillaume le Conquérant, nouveau Roi d'Angleterre.
1095 Appel à la première Croisade. Début d'une série de missions militaires d'armées chrétiennes qui représentent des confrontations idéologiques de l'Europe occidentale avec le monde islamique dont les zones de contact se font en Espagne, en Sicile, et en Palestine. Chacune des Croisades bien sûr possède son histoire particulière, la huitième se terminant en 1270 avec la mort du Roi Louis IX (le futur Saint Louis) à Tunis en Afrique. Au-delà des conflits religieux et politiques, les Croisades apportent en France de nombreuses innovations importantes culturelles, philosophiques, et scientifiques.
ca 1050-1200 La Renaissance du XIIe siècle. Pendant cette période d'expansion démographique surtout urbaine, on voit s'ouvrir grand nombre de nouvelles écoles se spécialisant en l'enseignement des arts libéraux. Les sept disciplines, remontant à l'Antiquité, se divise dès le Moyen Age en deux grandes catégories: le trivium (grammaire, rhétorique et logique / dialectique en étude de la communication verbale) et le quadrivium (arithmétique, géométrie, astronomie, et musique en étude de la mesure et la quantification). Cette renaissance médiévale contribue la première poésie lyrique en langue d'oc, les premiers romans français en langue d'oïl (dits d'Antiquité et arthuriens), aussi bien qu'un humanisme centré sur l'admiration de textes anciens retrouvés et traduits du grec et de l'arabe. Des changements de mentalité s'étendent dans toutes les secteurs de la société française, dont il faut noter de nouvelles perspectives sur l'individualisme et la femme. C'est pendant cette époque que beaucoup des monuments de l'art et l'architecture gothiques apparaissent, y compris la cathédrale de Notre-Dame de Paris.
ca 1100 Rédaction probable de La Chanson de Roland. Le plus important des poèmes dits épiques du Moyen Âge, La Chanson se base sur les actes d'un jeune chevalier Roland dans ses rapports avec Charlemagne (identifié dans le texte comme son oncle), Ganelon,(son parrain), et Olivier (son compagnon). En mélangeant librement histoire et invention, le texte se présente comme la narration d'une des dernières grandes batailles de la reconquête chrétienne de l'Espagne. La bataille de Roncevaux, citée dans plusieurs sources historiques tout simplement comme une escarmouche entre des groupes chrétiens, se transforme dans les nombreux manuscrits français de La Chanson en une confrontation globale telle que l'envisage cette époque de la féodalité chrétienne. Récité à l'origine à haute voix devant un public souvent illettré, le petit manuscrit Oxford se marque par ses techniques d'oralité.
ca 1100-1125 Guillaume d'Aquitaine, poésie lyrique. Ce duc connu comme le premier troubadour lance la parution en langue d'oc d'une poésie où l'amour se chante dans toutes ses formes. Parmi les troubadours notons Jaufré Rudel et Marcabru aussi bien que les trobaritz Beatriz de Dia et Castelloza.
1141 Mort de Hugues de Saint-Victor, auteur du Didascalicon, (L'Art de lire), parmi les premiers textes français sur les arts libéraux et comment analyser un texte. Maître Hugues est central à l'enseignement du trivium à l'abbaye de Saint-Victor, qui compte parmi les meilleures écoles préuniversitaires de la région parisienne.
1142 Mort de Pierre Abélard. Elève et ensuite maître à plusieurs des écoles pré-universitaires de la région parisienne, Abélard est un auteur prolife: on note ici son Sic et non, Scite te ipsum (Connais-toi toi-même) et Historia calamitatum (Histoire de mes malheurs). C'est dans ce texte-ci que le lecteur suit sa longue expérience scolaire, décrite par cet intellectuel battant comme des confrontations militaires vers la conquête de la capitale du monde intellectuel européen, Paris. Abélard, connu aussi pour ses amours avec sa jeune étudiante Héloïse, a focalisé ses recherches surtout sur la dialectique, l'art de l'argumentation. Il s'est fait sujet de controverse quand il a appliqué des methodes dialectiques d'interprétation à la lecture de la Bible.
ca 1150 Première pièce de théâtre en français, Le Jeu d'Adam.
ca 1155-1165 Parution des Romans d'Antiquité. Le Roman de Thèbes en est le premier, suivi par Le Roman d'Alexandre, Le Roman d'Enéas par Wace, Le Roman de Brut par Benoît de Sainte-Maure, et Le Roman de Troie. Premiers romans en langue française poétique adaptés de modèles grecs et romains.
ca1165-1170 Thomas d'Angleterre et Béroul, Tristan et Iseut.
ca 1170

Chrétien de Troyes, Erec et Enide, le premier roman français (en vers octosyllabes) sur la Matière de Bretagne. Chrétien ouvre une vaste production littéraire sur le Roi Artur et ses chevaliers de la Table Ronde.
Marie de France, Lais. Première écrivaine en langue française, Marie est polyglotte: elle a fait des études et sait le latin, l'anglais, et le français.

ca 1178 Chrétien de Troyes, Le Chevalier de la charette (Lancelot) et Le Chevalier au lion (Yvain).
1180-1223 Règne de Philippe II Auguste, qui augmente le territoire désormais reconnu comme le Royaume de France et se fait appeler Roi de France (au lieu de Roi des Francs auparavant)
ca 1181

Chrétien de Troyes, Le Conte du Graal (Perceval).

1186

André le Chapelain, L'Art d'Aimer. Ecrit en latin probablement à la cour de Marie de Champagne, fille d'Aliénor d'Aquitaine, ce texte prétend apprendre à la nouvelle élite courtoise et savante comment penser et vivre les relations amoureuses.

1200 Fondation de l'Université de Paris par les Privilèges (en tant que reconnaissances officielles et déclaration de droits d'enseignement) du Roi Philippe-Auguste. Dès l'essor des écoles urbaines au XIIe s., la première université de France s'établit comme une corporation visant à protéger les intérêts de ses membres. C'est l'institutionalisation de l'enseignement.
ca 1220 Guillaume de Lorris, Roman de la rose. Ce texte en vers propose les grandes "repères" de la séduction courtoise, raconté en forme allégorique par un jeune narrateur amoureux. Mais ce n'est que la première partie, laissé inachevée par Guillaume mais repris (ca 1275) par le savant Jean de Meung, qui élargit la narration en une oeuvre encyclopédique.
ca 1225 Le Tristan en prose. La légende déjà traitée en vers par Béroul et Thomas d'Angleterre apparaît sous une nouvelle forme. L'introduction de la prose littéraire française rivalise avec les textes poétisés jusqu'à la fin du moyen âge; c'est pourtant la prose qui finira par dominer la production littéraire française.
ca 1230 Apogée en France du style gothique (cathédrales de Chartres, Amiens, Reims, Strasbourg, Beauvais). Parution des romans arthuriens anonymes La Queste du saint graal, La Mort le Roi Artu; de la chantefable Aucassin et Nicolette; de l'épopée animale satirique Le Roman de Renart.
ca 1260 Rutebeuf, poète satirique, comique, et contestataire d'oeuvres dites personnelles: Le Mariage Rutebeuf, La Pauvreté Rutebeuf, textes critiques de l'Université de Paris.
1302 Les Etats Généraux affirment l'indépendance du Roi de France face au Pape.
1309-1417 La Papauté se déplace de Rome en France à Avignon.
1337-1453 Guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre.
ca 1340-1370 L'oeuvre de Guillaume de Machaut, dont on note son Remède de fortune. Fontaine amoureuse allégorique et ses contributions à la musique.
ca 1370-1385 L'oeuvre de Jean de Froissart. Chroniqueur et témoin de certains épisodes de la Guerre de Cent ans, Froissart est aussi poète de cour, auteur de L'Espinete amoureuse.
1402 Querelle du Roman de la rose.
  Colonisation des Canaries par Jean de Béthencourt.
1404 Christine de Pisan, Livre des fais de Charles V, Livre de mutacion de Fortune. Cette écrivaine professionnelle qui vit de 1360 à 1430 travaille au service du roi de la Guerre de Cent Ans. Christine offre également un nouveau modèle de la société dans sa Cité des dames et une célébration de "la pucelle d'Orléans" dans son Dittié sur Jeanne d'Arc.

ca 1405

Journal d'un bourgeois de Paris. Dédié par un époux à sa nouvelle femme, ce texte (connu aussi comme Le Ménagier de Paris) offre un coup d'oeil unique sur la vie quotidienne et les relations entre la femme et l'homme.
1429-1431 Jeanne d'Arc conduit les armées du Dauphin Charles V à la victoire contre les Anglais et leurs sympatisants jusqu'au sacre du Roi à Reims (1429). Après sa capture par les Anglais, Jeanne subit un procès dont les documents assez récemment publiés témoignent d'aspects importants de cette période tardive de la Guerre de Cent Ans. Condamnée par des tribunaux qui ne comprenaient ni sa langue ni ses buts pour sauver la France, Jeanne est brûlée comme hérétique à Rouen en 1431. En 1456 aura lieu son procès de réhabilitation.

1453

Prise de Constantinople, ville chrétienne depuis le début du Moyen Age, par les Turcs. Elle se nommera désormais Istanbul et sera islamique.
  Avec la Bataille de Castillon et la reconquête de la Gascogne par Charles VII, on marque la fin de la Guerre de Cent Ans. Le Traité de Picquigny ne sera signé qu'en 1475.
ca 1455-1462 L'oeuvre de François Villon. Reçu maître ès arts à la Sorbonne à vingt ans, Villon, voix contestataire de l'Eglise et de la société, ecrit ses Lais et Testament.
ca 1465 La Farce du Maître Pathelin, pièce de théâtre comique.
1494-1500 Première, Deuxième, et Troisième Guerres d'Italie. Ces expéditions signalent non seulement des conflits militaires, mais des apports en France d'oeuvres d'art, artistes, philosophes et scientistes qui annonçent la Renaissance du seizième siècle.
 
 
 
Contact: Nancy Bradley-Cromey for content on this page.
Last Modified: July 18, 2003 5:13 PM
Contributors: Julie C. Hayes, Kapanga Kasongo, Nancy Bradley-Cromey, Katrina Perry, Françoise Ravaux-Kirkpatrick, Andrew Ross
Website Design: Elizabeth Miles, Suzanne McGinnis, Michael Redwine
© 2002 - 04 Department of Modern Languages & Literatures, University of Richmond
Site questions and Disclaimer